Programme


Le karaté apprend à se battre avec les armes que l’homme possède naturellement. On peut le pratiquer individuellement ou par équipes, en loisirs ou en compétition. Il n’y a pas de limite d’âge à la pratique du karaté, on apprend la maîtrise de soi, on canalise son agressivité au travers des gestes que l’on apprend durant les entraînements. Chez les enfants et adolescents, la pratique du karaté permet de travailler tout l’appareil psychomoteur et l’équilibre. Il développe de nouveaux réflexes et une coordination plus fine, autant d’éléments d’équilibre et de confiance en soi.

L’enseignement comporte trois axes fondamentaux auxquels viendront se greffer des exercices ludiques pour les plus jeunes : le kihon, les katas et le kumité.

  • Kihon

    Le kihon consiste à répéter individuellement et la plupart du temps en groupe des techniques, des positions et des déplacements. Pratiqué avec un adversaire de façon codifié, on parle alors de kihon-kumité.

  • Kata

    Le kata est un enchaînement codifié et structuré de techniques, représentant un combat réel contre plusieurs assaillants virtuels ayant pour but l’acquisition d’automatismes ainsi que la transmission de techniques secrètes. A l’époque ou le livre et la vidéo n’étaient pas disponibles, le kata représentait l’encyclopédie des techniques à connaitre. Il permettait au pratiquant de tendre vers la perfection du geste en le répétant un très grand nombre de fois.

  • Kumité

    Le kumité ou combat peut prendre de multiples formes, de la plus codifiée à la plus libre. Le combat peut-être pré-défini (kihon ippon kumite), fixé à un nombre précis d’attaques (ippon kumite pour une attaque ou sambon kumite pour trois attaques). Les Ohyos kumités mis en place par Suzuki sensei doivent permettre au pratiquant de développer des automatismes en combat libre (ju kumite).